Banniere

Installation

La Faille (2011)

 

Et si un Matin rien n’était plus comme avant ? Et si cet écran de fumée nous plongeait au cœur de l’usine à rêves ? Et si un matin votre quotidien était transformé à la marge ?  Imaginons ensemble que notre réalité soit infléchie, que nos rêves déforment la réalité.

Et si vous deviez traverser la frontière de ce qui est permis et de ce que l’on se permet, pour expérimenter cette liberté et sortir des voies toutes tracées, voudriez-vous :

  • Embrasser  la richesse, la popularité, devenir une star, vivre l’exceptionnel – Taper 1
  • Faire table rase du passé, changer de vie, évacuer le superflu, retourner à l’état de nature – Taper 2
  • Accepter le voyage, explorer toutes les dimensions de l’existence qu’elles soient réelles ou virtuelles – Taper 3
  • Vous connaître, vous-même, faire fi des conventions et ainsi créer l’évènement, aller à la rencontre de l’autre, sans peur – Taper 4

Venez découvrir l’installation du Manala Club, cette faille au cœur de la cité et ses perturbations qui se révèleront dans notre quotidien.

 

Ulysee (2010)

Ulysse venait d’avoir 16 ans… Ordinateur, Internet, jeux vidéo, Iphone… Il était comme tous les adolescents branchés et connectés. La réalité lui pa-raissait tellement fade. Il n’avait aucun désir. Il n’aimait pas le monde, il le subissait et il pensait que, de toute façon le monde le lui rendait bien.

Le lendemain, il prit le train pour retrouver ses parents dans le Sundgau comme il le faisait tous les week-ends. Le train arriva comme prévu, à l’heure, à la gare d’Altkirch. Quand il ouvrit les yeux, plus personne n’était dans le compartiment. A peine réveillé, agacé, il prit son sac et ouvrit la porte du wagon. Il se frotta les yeux et finit par discerner des rails brillants de chemin de fer qui semblaient l’inviter à continuer le voyage… Mais à pied…

Personne ne l’attendait sur le quai… Mais que faisaient donc son père et sa mère ? Ulysse s’avança prudemment. A travers un léger brouillard …

 

 

Vidéo d'Amel El Kamel / Musique de Room 2 / Installation du Manala Club

 

Mémoire vive (2010)

 

Car j'ai eu faim (2010)

Empreinte d’une Manif.

Fronton d’un établissement bancaire.
Pour cette installation le Manala Club propose de rappeler la phrase historique du fondateur du Crédit Mutuel M. Raiffeisen paraphrasant St Mathieu, motivant sa volonté de créer un établissement coopératif ;
Car j’ai eu faim.

Le Manala Club prend le contre‐pied de la représentation que véhicule un établissement bancaire dans nos mémoires et dans les médias, en associant le caractère quasi biblique de cette phrase, et en confrontant son intensité avec les expressions graphiques ayant marqué notre génération. Cette phrase qui a permis la naissance d’une banque au service de tous, part d’un sentiment d’injustice qui aurait pu trouver son expression dans une manifestation.

Banderole géante sur fond de crise

 

Pause café (2009)

Exposition de photographies des lieux de vie commune et d’espaces collectifs mis à disposition des salariés par les entreprises, associées à des témoignages sonores d’enfants recueillis par le CRAC exprimant leurs rêves et leurs désirs de grand : moi, quand je serai grand je serai pilote d’avion, je serai clown…

Des rêves d’enfants ainsi confrontés à la réalité parfois froide de la vie professionnelle qui nous permettent de nous rappeler cette impérieuse nécessité de se souvenir de nos rêves. L’espoir car il n’est jamais trop tard.

 

Souvenirs exquis (2009)

Exposition de photographies illustrant l’idéal d’une vie, d’un héros d’ici et parfois d’ailleurs, fictif mais avec comme point de départ des photos et anecdotes qui ont toutes marqué le territoire, le patrimoine, l’histoire et la mémoire d’une ville ou comment La somme d’histoires individuelles construit une destinée commune et contribue à l’Histoire.