Banniere

Manifeste 2011

2011 – KKO FESTIVAL – 2011
 

- Error 404 page not found -
"Merdre"
 
Entre les images résiduelles, naviguer. Entre les interférences, se perdre.
Provoquer l’inattendu, convoquer l’événement, surprendre l’imprévu, le tilt, le bug.
 
- Aucune vidéo ne correspond à votre recherche -
 
Accepter l’indésirable alors et le saisir comme une chance. Scruter l’exceptionnel, renverser le cours habituel de la perfection, de la conformité et la continuité du signal.
Et si nous remettions tout à plat, après tout. Ce que l’on nous donne à voir, ce que l’on nous donne à croire. La tête la première, dans une autre dimension, "une dimension faite de sons, mais aussi d’esprit " plongeons, pour se réveiller un matin dans un jour sans fin et créer un monde en soi quitte à rencontrer le troisième type pour l’éternité et un jour. Commençons par le commencement. Quelques jours au grand air, tâchons d’être désorientés, de nous perdre et de trouver la faille dans la perfection d’une ligne de codes.
Frôlons l’humain, expérimentons l’envers du décor, perdons-nous dans le vertige du Chaos.
Sortons des présupposés qui collent au corps. Ceux-là mêmes auxquels nous nous raccrochons pour nous raconter des histoires, brodées de statuts et de gazouillis.
Et si tout ce qui nous entoure n’était qu’un décor en papier mâché, une succession de 1-0, une illusion de plus, à traverser.
Demain n’a jamais été aussi prêt. L’horizon pointe et malgré tout, ensemble, loin de fuir, nous choisissons d’ouvrir grand les yeux.
Loin de souhaiter changer de vie, nous choisissons d’assumer la nôtre.
Loin de rêver en catalogue, nous désirons l’inédit.
 
 
Rien n’est Vrai, Tout interdit
Ni Liberté, ni Prison
Ni Champs-Elysées, ni Famille en Or
Tous connectés, plus de propriété
Tout est contrôlé, Rien n’est Permis
A l’impossible, nul n’est tenu
Quand il veut, il peut
Rien, je ne t’ai Rien demandé du Tout
Et moi dans Tout ça
Pas le temps pour les regrets
Tous ensemble, chacun pour ta gueule
Et le numéro complémentaire, je m’en passerai
WTF
Rien n’est figé, Tout est mouvement
Il est interdit d’interdire
Rien n’est courbe, c’est Tout droit
Paroles, paroles, paroles
On n’a Rien sans Rien.
Tout va bien, ne vous occupez pas de moi
Y’a Rien de gratuit, t’es trop sensible
Tout est cri, Rien n’est possible
Rien n’est vrai, c’était écrit.
Au commencement était le verbe, aujourd’hui tu lâches tes com’
Rien n’est faux, la voie est tracée
RIEN N’EST VRAI TOUT EST PERMIS
 
Nous sommes fous, vous êtes fou. C’est dit.
Sans démonstration, juste en lançant l’invitation, prenons le pari que l’Etat d’exception peut durer. Si nous y croyons. Sans faste mais avec quelques bulles.
Le jeu en vaut la chandelle. Et nous aussi, c’est certain.
www.kkofestival.com