Banniere

Matthieu Gadoin au KKO Festival

Si le Festival d’Altkirch est un jeune enfant turbulent de 8 ans qui fête en 2009 sa renaissance en tant que KKO Festival, tout porte à croire qu’ il est en passe de réussir sa vie…

Après avoir récemment porté un César dans ses bras (comme le prouve cette photo non truquée), et toujours à la recherche d’une Rolex d’occasion, le KKO festival a le privilège d’annoncer la venue de Matthieu Gadoin, photographe, qui réconciliera par son travail deux poids lourds du patrimoine socioculturel de la ville d’Altkirch, l’usine Holcim et la Villa Jourdain.

Présentation et premières retombées médiatiques de cet évènement à venir…

Sans mise en scène artificielle, les salariés d’Holcim seront pris en portrait, ces hommes et ces femmes seront photographiés par Matthieu Gadoin. Ces photos seront exposées à la villa Jourdain. Si le tissu industriel d’une ville en fait son ciment, l’usine Holcim d’Altkirch apparait comme un lieu central et déterminant de la vie de ce territoire. Si la matière première de cette usine peut sembler être la carrière, ses salariés en sont sa richesse. Le projet artistique souhaite rendre hommage à ce lieu familier délimitant les frontières de cette ville et proposant de découvrir ou redécouvrir nos propres frontières.

Que connaît-on du quotidien de nos voisins, des personnes que l’on croise sans les connaître? Que sait-on des salariés d’une usine qui nous parait pourtant si familière ? Quelle place occupe le travail dans notre vie ? Le travail peut-il encore être objet de fierté ? Comment associer le souvenir d’une époque que l’on croit révolue, celle d’une industrie de pointe en France, pour nous projeter et ouvrir notre champ des possibles, élargir notre horizon ? Comment associer nos souvenirs personnels et la mémoire collective ?

A l’heure de la délocalisation, la volonté de l’exposition est de mettre en lumière une activité industrielle présente depuis 1923 et ayant marqué le territoire, le patrimoine, l’histoire et la mémoire d’une ville. Derrière une industrie lourde, des silos et une carrière, il y a avant tout des hommes et des femmes qui font la richesse d’une entreprise et d’un territoire mêlant des profils différents mais indispensables à son fonctionnement. Nous associerons les portraits, l’identité des Hommes, la mémoire des lieux pour en extraire un bloc fragmenté aux multiples vérités, fruits de la subjectivation et miroirs de nos sensations.

Alternant jeux d’ombres et de lumière légers et subtiles, l’installation se propose de lever le voile sur une industrie que l’on qualifie de « lourde ». Ainsi, l’exposition se définit comme un parcours libre dans cette villa où chacun pourra déambuler entre les photos au tirage 40 cm / 60 cm. En effet, aucune contrainte de sens ne sera imposée au spectateur libre de parcourir les salles selon son rythme, son envie. Les photos seront éclairées de façon simple et brute sans sophistication particulière, pour rendre aux visages toute leur puissance. Des bruits anodins du quotidien de l’usine, sons de machine à café, sons de Caterpillar, silences du labo seront associés aux photographies.

La remise des médailles du travail de la société Holcim se déroulera lors de l’exposition de Matthieu Gadoin, le jeudi 17 mars à 17h00. La direction de l’établissement ainsi que les personnels sont les premiers partenaires de cette installation.

"L'Alsace" 11 MARS 2009

"L'Alsace" 11 MARS 2009 suite...