Banniere

Parrain et Jury 2010

Notre Parrain : Jackie Berroyer

A l'heure où il est de bon ton d'attendre son tour, le parrain de la 2ème édition du KKO se joue des conventions, des modes et des tendances sans demander la permission car il estime que nous avons tous le droit d'essayer.

Loin de l'auto récréation Jackie Berroyer, à l'heure où l’on nous somme de vivre, fait partie de ceux qui ont choisi d'échapper à la clôture des communs en pensant le réel.
Une guitare, une caméra ou la plume à la main, au cinéma, à la télé ou à la radio, cet homme est tout terrain. Il investigue avec curiosité estimant que nous devons le faire
car nous pouvons le faire, et ainsi nous nous devons tous d'éprouver notre droit à tenter le coup, à débrancher de la norme, à faire même et surtout ce que l'on n’attend pas de nous.
Renier les étiquettes, gommer les instructions, ne pas attendre la permission.

Vous l'avez sans doute croisé dans les élucubrations de Mockie ou les récits autobiographiques de Pascal Bonitzer, dans un rôle pour Jaoui ou Dupontel. Vous l'avez peut-être interpellé pour ce classique gore européen Calvaire.
Vous avez aimé son style dans Hara-Kiri, Libération, Rock & Folk, Actuel ou Philo magazine. Comme nous, son souvenir dans Nulle Par Ailleurs de Canal se mêle au titre de ses romans vous rappelant qu’On ne se voit plus qu'aux enterrements,
heureusement il y en a souvent, ou que La femme de Berroyer est plus belle que toi, connasse.
Canaille cultivée, maquisard de l'action, du son et de la pensée, le KKO a toujours préféré la marge aux trajectoires tracées, la pensée buissonnière
à celle qui suit les rails.
Celui qui nous enjoint d'essayer, encore rater, encore rater mieux, vous invite pour une soirée spéciale à découvrir ses pastilles visuelles et ses essais.
Son dernier court-métrage nous happe dans un délire au pays hilarant de la philo socratique en 35mn dans une Mission Socrate.

Le KKO vous convie à ne pas être dans le mouvement, à ne pas suivre le flot, mais au contraire à remonter le courant.
Ressayer ou plutôt répéter le commencement encore et encore sans jamais viser le moindre meilleur.
Loin de notre parrain, les stratégies d'alliances pour être sur la liste, les trajectoires, les manigances, voilà la générosité et la curiosité dans leur plus
simple expression, dans un partage non intéressé :
M. Berroyer nous fait comprendre que l'on peut être enfin soi au milieu des autres.

Il estime ne pas être sur la liste, en tout cas il est pour nous à notre panthéon.

Le Jury du KKO Festival 2010

Raphaël Siboni , Président, artiste contemporain
Romain Cogitore,  Réalisateur
Anne Hengy,  Actrice
Un membre de l'association Forum des Jeunes
Deux lycéens du lycée Jean-Jacques Henner