Banniere

Parrain et Jury 2012

Thierry Théolier Notre Insider God Father


Crédit : Sacha K
http://www.sacha-k.com

Tout va disparaître, et il l'avait entendu avant les autres. Erreur Système. Acces Denied. Il avait su être attentif aux indices, aux symboles et à cette petite voix annonçant que c'était la fin de toute chaire, de tout ce qui brille et que seuls les dudes allaient être épargnés. Depuis, il est en mission pour faire raisonner le grondement du Déluge dans le vase clos de ceux qui se sentent bien entre eux, dans le cercle de ceux qui ensemble se préservent, de ceux qui se réfugient derrière des judas. Fils d'Ouranos, armé par la foudre, il avance et terrasse ceux qui ferment les portes, ceux qui ont avant d'être, ceux qui gardent avant de partager, ceux qui se revendiquent du premier cercle. Seul contre tous.

L’homme qui parraine la saison IV du KKO, notre Noé casseur 2Hype, Thierry Théolier A.K.A, ThTH. porte encore les stigmates du grand combat. Celui qui l'opposa au Taureau primordial de la Hype. Lors de ce face à face et dans une ultime pirouette, il arriva à grimper sur le dos de la bête. L'animal se débat, peu habitué à se confronter à un téméraire désireux de le dompter. La Hype n'est pas du genre à s'offrir au premier venu. Une fois sur son dos, l'animal part au galop et fait basculer notre God Father Insider, ne lui laissant comme prise que ses cornes auxquelles il s'accroche comme une promesse. Le père fondateur du syndicat de la Hype est un coriace autrement appelé un Crevard de première, labellisé SDH. Traînant la détermination du ThTH au galop, l'animal s'arrête, fatigué par avoir trop tiré. Il n'en peut plus. Résigné, l'animal a compris que son heure avait sonné. Les ZIP Barbecue étaient déjà dans le charbon, la bière était au frais, le sacrifice ne pouvait être plus proche.  ThTH chargea alors la Hype sur son dos après l'avoir ficelée, la sacrifia pour faire jaillir de ses entrailles une expression artistique libérée. Ce sacrifice donna naissance aux dudes, petits bavards malicieux, crevards dans l'âme mais généreux dans le fond. L'amour du risque enfin libéré pouvait galoper dans les rues d'une capitale pouvant à nouveau se réveiller dans la douceur d'un matin doux, loin du walk of shame et des photo-calls brandés.

Voilà pourquoi notre Insider GodFather a mené le premier combat. Is the one, celui qui sait de l'intérieur. Il a les codes de tous les jeux, la clef qui ouvre tous les digicodes, il connaît le Game et la Matrix. Tous peuvent lui refuser l'accès, il le déniera. Nerds, Hackers, Bidouilleurs, Crevards de tous horizons, nous avons trouvé notre [Tomat]-urge. Quand certains guérissent par les nains, il préfère l'application des spams." Thierry te spam. De la Hype tu guériras". Une touche suffit : "Enter" et alors le spam se propage et une nuée de fenêtres pop up, de bips, et d'alertes raisonnent dans le réseau que nous formons. Le temps d'un instant, il crée une communion éphémère, dont nous sommes tous une partie.

Pas besoin de background, de diplôme, quand il suffit de Tamponner, de Labéliser, de Digger à la recherche de la perle Rare, quand on est bien entouré. I am what I am comme le chantonne ce vieux 33 tours de Gloria Gaynor. Il a fait vœu de dénuement et de désœuvrement. Il a fait de sa vie une œuvre. Quand certains pensent se révéler dans leur travail, lui a décidé de faire de sa vie une œuvre, donc son travail. Il fait son job à plein temps. Ouvert H24, 7/7 en mode clando jusqu'à ce qu'on baisse le rideau dans un ultime Déluge. Il est le dernier cri, celui qui annonce le commencement d'une nouvelle étape. Il annonce la fin des Beaux-Arts, de l'art académique, le temps d'un art fini, en se foutant de tous les « ismes ». Pas de stock options, ni de boutons de manchette, de pinces à billet ou de col blanc mais il peut s'enorgueillir d'avoir contribuer au krach de l'art et avec lui la liquidation de l'art conventionnel, soucieux des tendances et du marché. Il dissipe la fumée qui entoure la création artistique et alors l'art devient avec lui touristique, vidéo-ludique, sporadique. Il est l'art qui ne se soucie plus de l'art.

Gardez vos cases, il est tout ou rien. Il est l'être et l'événement, il est ton père, ton grand frère et ton petit cousin. Il est bienveillant, généreux et rageux. Il est tard, tu dois rentrer !! Il est le symptôme et le remède, l'épidémie et la cure. Il a le pied dans la porte et c'est déjà trop tard.

Sachez enfin que ne seront reconnus comme membres du crew, que ceux qui ont su rester fidèles à l'essentiel, quand il est coutume de n'avoir à défendre que son égo. Debouts à ses côtés, admirez ceux qui ont fait de la vérité un programme et de la fidélité une nécessité. Worry, we are a Legion, nous qui avons décidé de féconder l'abîme de notre quotidien.

Voici ses IX commandements car le dernier est caché dans sa flasque :

  • Sois sans vouloir "en Etre",
  • Fait de ta vie une œuvre ,
  • Développe ton contre réseau pour alimenter le partage,
  • Comprend les grandes tendances pour pouvoir t'en affranchir,
  • Préfère le contre courant aux vents dominants,
  • Tente le coup pour ne pas avoir de regret,
  • Incarne la mémoire d'une époque qui oublie tout,
  • Refuse de finir en beauté, car tu préfères vivre en beauté,
  • Questionne la conformité au Groupe et joue des coudes à l'OB.

Le KKO une ligne dans l'hagiographie de celui qui a le Big CHEAT. Not so bad dude.

Notre parrain interviendra tout au long du festival et notamment  :

  • le 11, Jour 1 du KKO lors de la soirée d'ouverture pour des lecture performées,
  • le 12, jour 3 lors de la Soirée Nanard Addict Club #3,
  • le 14, jour 4 au cours de la soirée de clôture au 4YOU à partir de 00h00 pour célèbrer le prochain déluge à venir.

Thierry Théolier,  Crevard [baise-sollers] Editions Caméras animales, 2005
http://thth.free.fr/
http://casseurs.blogspot.fr/
http://www.black2.blogspot.fr/

 

Le jury

Claire Braud, illustratrice, Bdiste,  travaille le dessin sous diverses formes : bande dessinée, dessin animé, fresques, storyboard pour un film tourné au Sénégal en 2003, illustrations pour un magazine, réalisation d'un court métrage, ainsi que des sculptures. Un trait indispensable pour illustrer le Déluge que nous allons traverser.  Le Prix Artémisia 2012 de la BD féminine, qui récompense des auteurs à la voix singulière, a été décerné à Claire Braud pour "Mambo" (L'Association), premier album à l'humour subtilement subversif.

Bruno Breitwieser, artiste dont l'œuvre est centrée sur la thématique du temps. Nécessaire pour traverser le Déluge car son travail aborde les notions de commencement, fin, évolution, vie, mort, déclinées à travers l’introduction, au sein de l’œuvre, du vivant (végétal, humain) sous différentes formes. L’artiste fait coexister les formes artistiques pour exprimer cette idée. L’image, le son, le texte et même la mise en espace forment un système dans lequel chacun des éléments dialogue avec les autres pour faire sens.

Olivier Charasson, acteur et réalisateur est un homme flexible, agile, et déterminé. Il est comédien, metteur en scène, scénariste et réalisateur. Il travaille au théâtre, à la TV et au cinéma, sur des courts, des longs et des moyens. Il réalise son premier court-métrage L’Homme de la berge qui obtient le grand prix du jury au KKO Festival en 2010. Actuellement, il prépare un deuxième court métrage et un premier long-métrage.

Jonathan Naas, jeune artiste altkirchois est un explorateur d'imaginaire. Il est attentif aux symboles de notre époque, aux réminiscences qui nous habitent pour élaborer des récits ou la tradition et le réel se confondent avec le rituel et  le virtuel. Avec lui, le storytelling à force de réalité. Il nous donne à voir des terres jusque là inexplorées qui se révèlent dans une épiphanie dark et hypnotisante.